Archives des crimes

Les archives de la police guatémaltèques rendent publiques les crimes de la guerre civile

Dans un hall sans fenêtres se trouvent des jeunes femmes et des jeunes hommes, un masque sur la bouche et les mains gantées. Ils sont assis en rang et passent en revue des dossiers jaunis et poussiéreux. Les collaboratrices et collaborateurs manient le matériel avec la plus grande précaution. Et pour cause : ces dossiers recèlent des informations inestimables sur un chapitre noir de l’histoire guatémaltèque récente : il s’agit des archives de la police nationale de Guatemala. Découvertes presque par hasard en 2005, elles contiennent 80 millions de dossiers constitués pendant plus d’un siècle et témoignent également de la guerre civile de 1960 à 1996. Durant cette période, les militaires, la police et des escadrons de la mort ont tué 200 000 de personnes tandis que 45 000 autres ont disparu. Désormais, les archives se trouvent entre les mains des victimes et de leurs familles.

Ce cas est unique en Amérique latine, avec son histoire de dictatures militaires brutales. Medico appuie la supervision des collaboratrices et collaborateurs des archives de police qui en passant les dossiers en revue, sont souvent confrontés à des histoires bouleversantes. Par ailleurs, medico participe également au financement de la présentation du film "La Isla" d’Ulrich Stelzner, producteur allemand de films documentaires, qui se charge de documenter le travail des archives.

Publié: 03. November 2011

Faire un don!

 

This website uses cookies to improve user experience. By using our website you consent to all cookies in accordance with our Cookie Policy. Read more.